Get involved with the Revolutionary Student Movement! / Impliquez-vous dans le movement étudiant révolutionnaire

Get involved with the Revolutionary Student Movement! / Impliquez-vous dans le movement étudiant révolutionnaire

 

[La version française suivra]

As we return to school across Canada we are all faced with a grim sight. Everywhere we see the perpetuation of racism and colonialism by a capitalist state interested in maintaining the status quo. Our task is to fight back, because it is right to rebel. This is just what the Revolutionary Student Movement (MER-RSM) intends to continue doing!

Launched in 2012, RSM is the largest and fastest growing anti-capitalist student organization spanning across Canada. With the recent resurgence of interest in revolutionary politics, the RSM has come to engage with a range of theory to guide our movement. Struggles against capitalism, colonialism, patriarchy, racism, and ableism come together with communist principles to lead a movement that is revolutionary, not reformist, and isn’t afraid to break the mould.

The RSM recognizes that if we ever truly want to end the systems of exploitation and oppression, such as capitalism or racism, we must break with outdated ideas of activism that have been proven not to work. We do not aim to work with the electoral parties which serve the capitalist class, or to become a training ground for the next round of parliamentarians. Rather, we engage with working class youth and students, those who face the hardships of surmounting debt and workloads, and mobilize our class to be a militant and combative force.

Within just the past year, RSM sections have mobilized around campaigns such as “Fuck the 150th”, which aimed to highlight the devastating history and current policies of Canada’s capitalism, settler-colonialism and imperialism. We mobilized for free anti-colonial education, both in fighting for tools like GAs and more militant actions such as protests, traffic disruptions and occupations.

We have also continually been at the forefront of mobilizations against Fascism. From Vancouver, to Quebec City, to Hamilton, we have seen the rise of white supremacy and fascist organizing, and have continually been there to shut it down.

Similarly, we have combated “men’s rights activists” who often use the same “free speech” rhetoric to defend their oppressive attacks against women and other gender oppressed people. From combating anti-choice activists in PEI and Ottawa, to shutting down the transphobe Jordan Peterson in Hamilton, our theories of proletarian feminism are put into action.

With newfound militancy and breaking from old moulds, RSM sections have not strayed from successful revolutionary tactics. RSM sections have supported various striking workers, from faculty in Manitoba, to cafeteria workers at York.

Going forward, the RSM will push for student strikes, to end tuition and financial barriers which serve as barriers to the working class, and as a general tool which can serve class struggle. We aim to mobilize student strikes in areas of Canada where they have been unheard of. The drive for strikes on our campuses won’t come from handfuls of student bureaucrats. We will not aim to lobby those student organizations which have become little more than student-managers. We can only do this by mobilizing students, and putting campus power into student hands.

We must unite with all students interested in ending oppression and exploitation. We must unite to put control of our society and education into the hands of the working class. We must unite to fight the ongoing processes of colonialism, and support full self-determination for all Indigenous nations. We must unite for the liberation of all oppressed genders.

Contact us to join the struggle, and to help us build revolution!

Coordinating Committee of the MER-RSM

info@mer-rsm.ca

///

Comme le retour à l’école s’effectue à travers le Canada, nous sommes tous confrontés à une dure réalisation. Partout, l’État bourgeois, qui n’est intéressé qu’à maintenir le statu quo, perpétue le racisme et le colonialisme. Notre tâche est de lutter contre ces injustices, il est juste de se rebeller. C’est justement ce que le mouvement étudiant révolutionnaire (MER-RSM) a l’intention de continuer de faire!

Lancé en 2012, le MER est l’organisation étudiante anticapitaliste la plus importante et à la croissance la plus rapide au Canada. Avec la récente rémergence de l’intérêt pour la politique révolutionnaire, le MER est guidé par toute une gamme de théories. Les luttes contre le capitalisme, le colonialisme, le patriarcat, le racisme et le capacitisme se conjuguent avec les principes communistes pour diriger un mouvement révolutionnaire, non réformiste, et qui n’a pas peur de briser le moule.

Le MER reconnaît que si nous désirons réellement mettre fin aux systèmes d’exploitation et d’oppression, comme le capitalisme ou le racisme, nous devons rompre avec les conceptions obsolètes d’activisme qui ont fait preuve de leur inefficacité. Nous ne désirons pas travailler avec les partis électoraux qui ne font que servir la classe capitaliste, ou devenir un terrain de pratique pour la prochaine génération de politicien.nes. Plutôt, nous nous engageons avec les jeunes et les étudiant.es de la classe ouvrière, ceux et celles qui font face aux difficultés de surmonter la dette et le salariat, et à mobiliser notre classe pour être une force militante et combative.

Au cours de l’année écoulée, les sections du MER se sont mobilisées autour de campagnes telles que “Fuck le 150e”, qui visaient à mettre en évidence l’histoire dévastatrice et les politiques actuelles du capitalisme, du colonialisme et de l’impérialisme au Canada. Nous nous sommes mobilisés pour une éducation anticolonial et gratuite, à la fois en luttant pour des outils comme les AG, et avec des actions plus militantes telles que les manifestations, les perturbations du trafic et les occupations.

De plus, nous avons été continuellement à l’avant-garde des mobilisations contre le fascisme. De Vancouver, à Hamilton, jusqu’à Québec nous avons été témoins de la montée de la suprématie blanche et des organisations fascistes, et nous avons continuellement lutté contre celles-ci.

De même, nous avons combattu les « masculinistes » qui utilisent souvent la même rhétorique de «liberté d’expression» pour défendre leurs attaques oppressives contre les femmes et les personnes de genres opprimés. De la lutte contre les activistes anti-choix à l’Île-du-Prince-Édouard et à Ottawa, à nos actions pour taire le transphobe Jordan Peterson à Hamilton, nos théories du féminisme prolétarien sont mises en action.

Avec le nouveau militantisme et la rupture d’avec les vieux moules, les sections du MER ne se sont pas éloignées des bonnes tactiques révolutionnaires. Certaines sections du MER ont supporté les grèves de faculté au Manitoba et des travailleurs et travailleuses de la cafétéria à York.

En allant de l’avant, le MER poussera pour des grèves des étudiants, pour mettre fin aux frais de scolarité et aux barrières financières qui servent d’obstacles à la classe ouvrière et en tant qu’outil pouvant servir à la lutte des classes. Nous visons à mobiliser des grèves étudiantes dans les régions du Canada où celles-ci n’ont jamais été vues. La volonté de faire la grève sur nos campus ne viendra pas d’une poignée de bureaucrates étudiants. Nous ne voulons pas lobbyer ces organisations étudiantes qui sont devenues des étudiants-gestionnaires. Donc pour ce faire les grèves étudiantes ne se feront qu’en mobilisant les étudiant.es, et en remettant le pouvoir du campus dans les mains des étudiant.es.

Nous devons nous unir à tous les étudiant.es intéressé.es à mettre fin à l’oppression et à l’exploitation. Nous devons nous unir pour mettre le contrôle de notre société et de notre éducation entre les mains de la classe ouvrière. Nous devons nous unir pour lutter contre les processus en cours du colonialisme et soutenir l’autodétermination pour tous les peuples autochtones. Nous devons nous unir pour la libération de tous les genres opprimés.

Contactez-nous pour rejoindre la lutte et pour nous aider à construire la révolution!

Comité de Coordination du MER-RSM

info@mer-rsm.ca