Rapport du 6eme congrès du MER-RSM

Le MER-RSM a tenu son 6eme congrès pancanadien le 18-19 février. Des délégués de 14 sections à travers le pays sont venus à Ottawa afin de  décider quelle sera le cours que prendra l’organisation, partager de l’expérience organisationnelle et réaffirmer notre engagement à avancer la lutte de classe partout où l’on s’organise! De par la résolution du 5e congrès, de consolider et de bâtir des racines, la plupart de nos sections ont grandi, quelques-unes ayant doublé le nombre de leurs membres. Le MER-RSM demeure le plus grand mouvement étudiant au Canada et nous allons continuer de s’organiser pour s’étendre et de grandir dans les régions où des sections sont établies.
À l’issue congrès, nous avons établi des plans clairs pour avancer. Le but principal à court terme pour toutes les sections du MER-RSM au Canada anglais est de travailler à la création d’assemblées générales (AGs) sur les campus, afin de faire des corps étudiants la plus haute instance décisionnelle dans les organisations étudiantes tel que les syndicats, les associations et les fédérations. Plusieurs sections se sont déjà engagées dans des campagnes d’AG et planifient d’intensifier leur travail durant les semaines à venir. Le congrès a rendu explicite une autre raison de lutter pour les assemblées générales; la capacité de celles-ci de travailler vers une grève étudiante illimitée dans laquelle les politiques révolutionnaires seront la force dirigeante. Cette tâche concorde avec l’engagement du MER-RSM d’établir la révolution au Canada. Afin de faciliter la lutte des sections pour les AGs, le Comité de coordination (CoCo) du MER-RSM centralisera la propagande et l’analyse des campagnes réussites et de cela développera du nouveau matériel de propagande qui aidera à la propagation d’un leadership étudiant pour la démocratique directe à travers les assemblées générales.
Le congrès a aussi décidé de changer la façon dont était vue le Comité de justice transformative( CJT). Initialement fondée en 2014 au congrès de Québec, le comité a pris du temps à se matérialiser. Afin de rectifier ceci, le 6e congrès a défini un nouveau plan pour la création d’un CJT ad-hoc qui adressera les possibles plaintes contre les membres du MER-RSM ayant fait montre de comportements ou de violence patriarcale, transphobe, raciste, capacitiste, etc. Dans le mandat du CJT est inclus un processus d’investigation, de médiation et de rectification. Tout.es camarades intéressé.es à participer dans le CJT quand le besoin surgira sont encouragé.es à contacter le CoCo par le moyen de leur organisatrice/teur régional.e. En plus de ça, le CoCo créera une liste de ressources qui aideront le CJT dans son travail et rendront cette liste disponible au leadership de chaque section. N’importe quel.le membre du MER-RSM ou personne de sa périphérie qui a une plainte et souhaite que celle-ci soit étudiée par le CJT ou le CoCo a le droit de contacter leur organisatrice/teur régional.e et de voir leur plainte traitée aussi vite que possible. Nous prendrons toutes plaintes avec l’attention et la gravité qu’elles méritent. Par ce mécanisme le MER-RSM va réaliser son engagement de maintenir une forte culture inclusive des orientations et identités LGBTQ2SIAP+ ainsi qu’une culture féministe prolétarienne en paroles et en actions.

Pour faire progresser ces mêmes politiques à l’extérieur, nous appliquerons les deux résolutions suivantes. Le Congrès a ordonné que, dans la mesure du possible, les sections tiendront des événements ce 8 mars prochain sous la bannière de la Journée des travailleur.es de genres opprimés et de promouvoir une célébration du féminisme prolétarien et des personnes de genres opprimés révolutionnaire. De plus, le MER-RSM intensifiera son opposition, au cours des prochaines années, à l’Association canadienne pour l’égalité et à d’autres organisations masculinistes. Pour ce faire, le CoCo centralisera et produira des lignes directrices et de la propagande pour les campagnes et les actions contre ces réactionnaires.

D’autres décisions ont porté sur le renforcement de nos organisations locales et l’amélioration de notre matériel de propagande. Au cours de l’année à venir, le CoCo travaillera à organiser les cégeps et les collèges, ce qui élargira notre organisation dans ce site crucial de lutte au-delà de notre section unique actuelle au Collège Algonquin. De plus, le CoCo élaborera également des listes de lectures recommandées de base et avancées pour l’avancement idéologique des membres et rendra ces cours accessibles sur le site Web du MER-RSM.

En encourageant une culture révolutionnaire dans les écoles canadiennes, le CoCo a présenté le projet de la première publication du MER-RSM – «Camarades de classe». Après discussion et rétroaction, il a été décidé qu’elle sera publiée au moins une fois par an, le premier numéro étant prêt pour septembre 2017. Cela ajoutera du dynamisme à notre mouvement et permettra aux partisans et aux membres de contribuer activement à la perspective de l’organisation soit par l’art, l’analyse, ou la polémique.

Finalement, le 6e Congrès a exprimé sa solidarité avec les camarades du RSM Sudbury, qui sont confrontés à une forte répression policière. Le MER-RSM condamne sans équivoque les actions outrageuses de la Police de Sudbury et de la Police provinciale de l’Ontario et offre le soutien et l’aide qui sont dûment nécessaires pour que nos camarades de la région continuent à faire leur excellent travail. De plus, le MER-RSM exprime sa solidarité envers Igor Sadikov, un étudiant de McGill qui est confronté à un contrecoup important de la part de la Société étudiante de McGill et de l’administration de l’université pour avoir exprimé publiquement ses opinions antisionistes. Le MER-RSM soutient les luttes contre l’impérialisme et le colonialisme au Canada et à l’échelle internationale et défend donc sa critique du sionisme. Dans cette veine, nous affirmons également notre solidarité avec les organisations membres de la Ligue internationale des luttes populaires. A travers chacune de ces déclarations, le MER-RSM espère développer camaraderie et force en célébrant ceux et celles qui nous rejoignent dans la lutte contre l’impérialisme, le colonialisme et le capitalisme.

En tenant compte de la qualité et la croissance de l’organisation, notre Comité de coordination se compose principalement de camarades qui ne l’ont pas encore fait partie auparavant. De ce fait, certaines responsabilités seront réparties entre plusieurs personnes, afin d’assurer une transition stable. Les organisateur.es régionaux communiqueront bientôt avec leurs sections pour se présenter:

Président: Dimka Melnik (membre sortant)
Organisateur pour l’Ontario: Ken Kollontai
Organisatrice pour l’Ontario: Emma Calico
Organisateur pour le Québec et les Maritimes: Dimka Melnik & Juju Rmd
Organisatrice/teur pour les Prairies et la Colombie-Britannique: Yan Ni & Ian Desales
Agent à la propagande Anglaise: Cameron Mcalpine
Agent à la propagande française: Juju Rmd

Le MER-RSM a grandi et s’est considérablement développé depuis sa fondation. En dépit de nouveaux défis, nos luttes parmi les masses étudiantes ont fait de nous la plus grande organisation étudiante de gauche au Canada. De plus, nous avons commencé à jeter les bases pour développer, à travers le Canada anglais, un mouvement étudiant véritablement militant. Nous l’avons accompli sans tomber dans des stratégies réformistes, et affirmons qu’il est juste de se rebeller, et mieux encore de faire la révolution!

En solidarité,

Le Comité de Coordination du Mouvement Étudiant Révolutionnaire – Mouvement Révolutionnaire des Etudiants (MER-RSM)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *